ÉMILE THIRION de Senlis (1825-1906)

« Dans sa séance du 24-5-71 l'Assemblée nationale a examiné entre autres nombreuses pétitions, celle du sieur Thirion, au nom du Comité républicain du canton de Senlis. Il supplie l'Assemblée et le gouvernement de faire, pour arrêter la guerre civile, toutes les concessions que comporte leur dignité...
La Commission oppose la question préalable qui est adoptée. »
Dès le mois d'avril, Emile Thirion publiait un appel dans le Journal de Senlis en faveur de la Ligue républicaine. Le Comité républicain de Senlis s'adressait à Thiers, au président de l'Assemblée nationale « Nous voulons l'ordre mais la République. »